drops-339940_1920.jpg

Médiation Animale

L'homme est un animal social, que peut-il alors apprendre de lui et guérir au travers du lien à l'animal ?

fille-caresser-son-beau-chat_23-2148797412.jpg

Grâce à mon expérience dans la protection animale, j'ai eu l'occasion en 2017 de mettre en place des ateliers de médiation animale en EPHAD. L'initiative s'est montrée extrêmement positive pour les résidents, que la vie loin de leur animal de compagnie ou d'une forme de spontanéité de la vie peut parfois affecter considérablement sur le plan psychologique et psycho-somatique.

C'est ainsi qu'en 2019, forte de cette première expérience, j'ai élaboré en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, des ateliers en groupe, de médiation animale.

En collaboration avec l'équipe soignante et notamment le Dr FATH Morgane, pédopsychiatre, nous avons conçu ces séances à destination de jeunes en difficultés accueillis par le CAMPA (Centre d'Accueil Médico-Psychologique pour Adolescents).

Au vu des excellents résultats thérapeutiques générés par cette approche, nous avons ensuite décidé de les mettre au profit d'adolescents hospitalisés en service de psychiatrie afin de les aider sur leur chemin de guérison.

Devant l'évidence des bénéfices de cette méthode alternative et complémentaire, j'ai décidé de vous proposer également des séances en rendez-vous individuels afin de répondre à des besoins plus spécifiques. 

A Strasbourg

69899524_450988505494731_3860375124574208000_n (2020_04_18 14_00_13 UTC).jpg

Les ateliers avec les Hopitaux Universitaires de Strasbourg

Pour ces jeunes qui traversent une période difficile, les ateliers de médiation animale sont un appui considérable et un médium thérapeutique privilégié.

 

Les ateliers sont organisés au sein de l’association ERA Ethique & Respect Animal qui recueille des chats en situation d’infortune.

C’est donc un double lien bénéfique qui s’opère, entre les jeunes, marqués par certains événements de vie et les chats ayant besoin d’un nouveau départ.

Les liens se tissent, au cœur du non-jugement, entre l’homme et l’animal. Les pitreries de nos félins s’immiscent, dans la douleurs des cœurs, pour y faire revivre la richesse des émotions, des sensations, les autoriser à nouveau, ou les canaliser parfois et la voie de l’équilibre se recrée.

Le pouvoir magique du lien et de l’entraide ramènent doucement les corps, les esprits vers l’instant présent. Vers le plaisir et l’envie de faire, malgré les difficultés, malgré cette réalité parfois trop dure (le nettoyage des litières n’est pas toujours une partie de plaisir ), mais parceque le sens est là, profondément ; juste et silencieux.

Cela va de soi et ramène à soi.

Quel autre choix que de sourire alors … De laisser cette brèche de vie rejaillir, ici et là, parfois bien à notre insu, pour venir teinter discrètement les blessures d’autres couleurs, plus lumineuses. Celles qui permettront un jour, progressivement ou en un éclair, selon les subtils chemins de l’esprit, de transmuter les blessures en force et en apprentissages et de repartir tout droit vers la Vie.

Un grand Merci aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, et tout particulièrement au Dr Fath Morgane pour leur confiance, et cette belle ouverture d’esprit vers des supports thérapeutiques diversifiés et si complémentaires