Rechercher
  • Fanny ROEDERER - Hypnose

Sensations et proprioception

Mis à jour : 13 juil. 2019

Une expérience très révélatrice de l’encodage inconscient de notre cerveau …


Aujourd’hui, après m’être fait mordre à la main par mon chat, je me retrouve à SOS Main.

En effet la bouche des chats étant très bactéricides, une grande précaution est à observer suite à une morsure et il vaut mieux aller consulter très rapidement. Fait est dit, l’infection s’est déjà propagée à grande vitesse dans ma main et il faut opérer afin de cureter certaines zones pour éviter les complications. Pour se faire les médecins doivent endormir complètement mon bras.

Etant de nature curieuse, je suis ravie de tomber sur un anesthésiste peu avare d’explications sur la signification de chacun de ses gestes. Il utilise l’échographie afin de trouver précisément les nerfs appropriés pour réaliser ses injections. De temps en temps avec certains nerfs qui se cachent un peu il est obligé de tatillonner jusqu’à ce que je ressente un courant électrique dans tout mon bras afin d’être certain d’être au bon endroit.


Même si ce n’est pas très agréable, quelle formidable occasion de prendre conscience très concrètement que le corps et son système nerveux est véritablement régit par un « réseau électrique ». A partir de cette expérience directe il est déjà beaucoup plus facile et tangible d’agrandir son champ de conscience a différentes théories et pratiques comme les ondes cérébrales, le magnétisme… et de les intégrer un peu plus physiquement que par la seule connaissance et compréhension intellectuelle.

A partir de là m’apparaissent quelques pistes de réflexion sur les effets et impacts que peuvent avoir certains objets, lieux ou encore certaines personnes, sur notre corps, nos ressentis, nos sensations et peut-être aussi sur notre esprit....


Sensations et Proprioception

Alors me voilà allongée, avec mon bras gauche endormi et j’ai la sensation qu’il est posé contre mon flanc avec un léger angle droit au niveau du coude.

Au bout d’un certain temps, je regarde mon bras et je constate avec grande surprise que mon bras n’est pas du tout contre mon flanc ni plié à angle droit mais posé à plat sur le brancard.


Quelle étrange sensation de voir ce bras, que je ressens pourtant mentalement, posé là à côté de moi, comme si il ne m’appartenait plus, comme si il ne faisait plus partie de moi.

Tout d’un coup, ce bras est devenu d’un point de vue perceptif comme un objet dissocié de moi, mou, inerte et duquel il me fallait me rappeler que c’était mon bras pour ne pas le trouver complètement répugnant !


Mais plus étonnant encore, tout en regardant ce bras allongé que je savais être mien, la sensation du bras plié et posé sur mon flanc persistait, comme si mon cerveau n’était capable que de retransmettre la proprioception majoritaire de la journée. Coutumière des morsures de chats, j’avais en effet passé les heures suivant la morsure avec la main vers le haut, sachant que c’est la procédure à suivre pour éviter la stagnation de l’infection et pour ne pas ressentir la pression dans ma main.


M’ennuyant un peu sur mon brancard et en attendant mon opération, je décide alors de faire quelques expériences afin de tenter de me ré-approprier consciemment ce bras.

J’essaye tout d’abord de me mettre en légère auto-hypnose et de me suggestionner à plusieurs reprises « c’est mon bras, il est à plat », sans résultat.

Puis je change de stratégie et tente de m’imaginer et de ressentir d’un point de vue sensationnel que mon bras est à plat mais là encore, rien n’y fait, je garde l’impression que mon bras est plié et repose sur mon flanc.


C’est exactement comme les sensations décrites par les personnes souffrant d’un membre fantôme.

Depuis cette expérience, on peut vraiment percevoir à quel point nos sensations corporelles peuvent nous tromper et comme notre cerveau élabore des perceptions parfois erronées.


Dans ce cas précis nous connaissons les tenants et les aboutissants de l’épisode puisque qu’il est vécu à l’état conscient par mon Moi adulte et durant un court laps de temps sur lequel je me souviens de chaque événement.


Mais imaginez-vous alors quelles sensations peuvent perdurer en nous quand nous vivons, enfant et sans capacité d’analyse des événements, parfois même très anodins. Nous nous retrouvons alors à l’âge adulte avec des sensations et des réactions automatiques que nous ne comprenons pas toujours et qui nous paraissent souvent inappropriées ou incohérentes.


Ainsi, nous pouvons alors comprendre l’intérêt et la nécessité de l’accompagnement, que ce soit par l’hypnose ou d’autres techniques pour désamorcer ou mieux comprendre certains de nos comportements afin de les libérer si nécessaire et si cela est bon pour nous. En hypnose, l’objectif est de travailler main dans la main avec l’inconscient, dans des symboliques et un langage qu’il comprend (et qui est différent du langage conscient que nous connaissons bien).

Nous travaillons beaucoup avec les sensations corporelles que nous invitons les clients à observer car elles sont bien plus révélatrices que ce que l'on pourrait penser.


Et c’est par cette compréhension entre le conscient et l’inconscient-subconscient que naissent les plus belles possibilités de changements et d’évolution dans les problématiques que nous pouvons rencontrer ou vers les objectifs que nous souhaitons atteindre, en accord avec nous-même.



3 vues

© 2019 ROEDERER Fanny - Tous droits réservés

Siret : 850 883 778 00019

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon